les admissibles à Sciences Po 2016

Sept élèves du Lycée Darius Milhaud admissibles à Sciences Po

Mardi 22 mars se tenait au Lycée Darius Milhaud l’épreuve d’admissibilité à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (plus couramment appelé « Sciences Po »), à l’issue de laquelle sept élèves de terminale ont été retenus. Encadrés par des professeurs, chacun avait préparé durant l’année un dossier de presse sur un sujet d’actualité de son choix, qu’il devait présenter à l’oral devant un jury composé d’enseignants et de personnalités issues d’horizons divers. Sous le feu des questions, ils ont dû défendre leur point de vue sur des thèmes aussi divers que « La politique kurde de la Turquie », « La crise migratoire en Europe », ou encore « La Chine face à la question environnementale ». Nul doute que leurs nerfs ont été mis à rude épreuve !

Les admissibles se préparent maintenant à un second oral qu’ils passeront au mois de juin dans les locaux mêmes de Sciences-Po à Paris, au cours duquel leur connaissance de l’actualité, leur curiosité intellectuelle et leur motivation devront faire la différence.

Ce parcours s’inscrit dans le cadre de la Convention d’Education Prioritaire qui lie le Lycée Darius Milhaud au prestigieux IEP. Depuis sa mise en place en 2009, le dispositif a déjà permis à une quinzaine de lycéens de toutes filières d’intégrer Sciences-Po.

 

Témoignage de Levon AROUTIOUNIAN, élève en Terminale ES au Lycée Darius Milhaud

Levon Aroutiounian portrait CNI
Levon Aroutiounian portrait CNI

 

« La CEP était pour moi une opportunité à saisir. En troisième, j’hésitais entre plusieurs lycées, ma professeure principale m’a conseillé de venir à Darius Milhaud parce que c’était le seul lycée du secteur à proposer ce programme. Sciences-Po est une école prestigieuse qui offre une grande qualité d’enseignement, je m’en suis rendu compte quand on l’a visitée en début d’année. Depuis la classe de première j’ai surtout appris des méthodes de travail : prendre l’habitude de fréquenter la presse au CDI, synthétiser des articles… En terminale on apprend aussi à planifier un travail à long terme, en autonomie. Maintenant j’espère pouvoir entrer à Sciences-Po et peut-être plus tard m’orienter vers le droit. »

Olivier Fournil
enseignant